RÉSUMÉ DE NOS DOSSIERS

DOSSIERInstitution FinancièreNature de la PlainteCompensation/Autres RecommendationsRaisons
OMB-16603-0222Groupe Bancaire TDLe plaignant s’est plaint de virements effectués par Interac qu’il alléguait ne pas avoir autorisés.AucuneLe plaignant a allégué qu’il n’aurait pas pu effectuer les transferts en question parce qu’il a toujours utilisé la biométrie pour accéder à son iPhone et qu’il n’a jamais utilisé le dépôt automatique. Il a été noté que même avec la biométrie activée sur un iPhone, toute personne disposant du code PIN pouvait toujours accéder à l’appareil. De plus, le dépôt automatique était une fonctionnalité activée par le destinataire d’un virement Interac, et non par l’expéditeur. Toutes les autres adresses Internet et codes d’appareil correspondaient à la propre utilisation du plaignant.
OMB-17461-0422Banque Royale du Canada
La banque a annulé l’assurance-vie du plaignant et d’une autre personne.
AucuneL’assurance-vie a été annulée par la banque car les remboursements du prêt étaient en retard et la banque n’a pas reçu les coordonnées actuelles du plaignant. La banque n’était pas obligée de continuer à essayer les débits préautorisés pour recouvrer les arriérés.
OMB-16865-0322Banque Royale du Canada
Le plaignant a demandé le remboursement des fonds versés dans le cadre d’une arnaque à l’emploi.
AucuneLes transactions n’ont pas suivi un modèle de fraude habituel. La banque a posé des questions sur les paiements en raison de leur montant inhabituel, mais des informations incorrectes du Plaignant ont limité sa capacité à détecter une éventuelle fraude. Le plaignant a poursuivi les transactions après devenir méfiant de lui-même.
OMB-15899-1221Groupe Bancaire TD
Litige portant sur un virement bancaire.
AucuneL’allégation du Plaignant selon laquelle la Banque a envoyé le mauvais montant d’argent et a fait preuve de « négligence » dans le traitement du transfert, n’a pas été jugée crédible. Après avoir examiné toutes les preuves, ADRBO a conclu que le plaignant avait ordonné le virement et que la banque l’a effectué en tant que tel. Si le plaignant n’a pas reçu les marchandises qu’il a commandées, sa plainte doit être adressée au vendeur et non à la banque. La Banque n’est aucunement responsable envers lui de sa prétendue perte de 39 245,00 $ CA.
OMB-16175-0122Groupe Bancaire TD
Client victime d’escroquerie ; banque présumée négligente en omettant d’aider à empêcher la transaction.
AucuneLe client a signé un accord de virement pour envoyer de l’argent. Souvenirs différents de conversations à la succursale. Le réprésentant est catégorique, le client n’a pas mentionné ce qu’il a dit qu’il avait fait. Les informations fournies par le client ne semblaient pas clairement exploitables ; difficile d’interpréter ses réponses pour intervenir. Les preuves n’ont pas permis d’établir que la banque a fait quelque chose de mal.
OMB-16414-0122Banque Royale du CanadaLes clients veulent un remboursement partiel de la pénalité pour remboursement anticipé.AucuneIl n’y avait aucune preuve que la banque avait amené les plaignants à croire qu’un privilège de remboursement anticipé s’appliquerait à leur hypothèque. Cette action était de la responsabilité des clients.
OMB-17649-0422Banque de Nouvelle-ÉcosseLa banque, et non le plaignant, devrait payer l’évaluation de la reconstruction de la maison.
La banque, et non le plaignant, devrait payer l’évaluation de la reconstruction de la maison.
Le plaignant a affirmé que les accords sur lesquels s’appuyait la banque n’obligeaient pas le client à payer une expertise pour la reconstruction d’une maison suite à un incendie. ADRBO a conclu que ces accords ne s’appliquaient pas, mais que d’autres accords s’appliquaient. La banque a retardé la reconstruction, elle devrait donc payer
l’évaluation.

Coming soon

Coming soon

Coming soon

Coming soon

Coming soon

Coming soon

Coming soon

Coming soon

Skip to content